INSCRIVEZ-VOUS !

Quand l'Amour Fait le Mur

03/06/2019

Rencontre entre Vincent Hulin, directeur de la course, et Patrick Sitaud de France Bleu Poitou, devant l'église Saint-Jean de Montierneuf.

Patrick ça y est nous sommes presque au 2ème km. On a pris un peu de vitesse en descendant du plateau car là nous sommes quasiment au bord du clain, et on découvre un édifice que l'on connaît bien vue de derrière depuis le boulevard mais rarement sa façade. Alors c'est quoi cette église ?

L'église Saint Jean de Montierneuf est construite au XIème siècle avec la fondation de l'abbaye du même nom. C'est Guy-Geoffroy-Guillaume, comte de Poitou et duc d'Aquitaine qui en est à l'origine.

Pourquoi se lance-il dans un tel projet ?

Il souhaite par cette création influencer les responsables religieux afin qu’ils autorisent son mariage avec Audéarde de Bourgogne. La jeune femme est une de ses proches parentes, ce qui fait que l'église interdit tout d'abord cette union. Mais le bonhomme est tenace. Le chantier de l'église débute avec des moyens très importants. Pour la première fois en Poitou, l'édifice est entièrement construit en pierre de taille.

Le stratagème du comte fini par payer. L'église autorise son mariage avec sa parente qui a lieu en 1069. À sa mort, quelques années plus tard, le comte est inhumé dans l'église.

Quelle est la suite de cette histoire ?

Au 16 ème siècle, les protestants endommagent fortement l'église. La façade romane, trop endommagée est rasée. Suivent alors d'importantes restaurations tout au long du 17e siècle. La façade actuelle, est notamment construite à cette époque. Au 18e siècle, l'abbaye est abandonnée par les moines et l'église est désaffectée. Au 19 ème, une campagne de restaurations sauve l'édifice. L'église est finalement classée monument historique en 1840.

Alors Patrick on a parlé de travaux et ce monument est encore en travaux on peut en dire un mot ?

Ce gros chantier de restauration a débuté en septembre 2017. La dépose, la restauration et le remplacement des vitraux de la nef et de la chapelle sud-ouest se dérouleront pour leur part cet été. Puis suivra notamment la consolidation des arcs-boutants et du clocher. La restauration de l’orgue et la mise en accessibilité devraient ensuite clore cette rénovation d'envergure. Un lifting bien mérité pour un monument qui doit son existence à une histoire d'amour...